Syndicat de Bassin de l'Elorn
Etablissement Public Territorial de Bassin
 

Politique d’économies d’eau

 

La tarification de l’eau

Pour inciter les usagers, le SAGE recommande aux collectivités publiques gestionnaires de services publics d’eau potable et d’assainissement de mettre en place une tarification n’allant pas dans le sens de la dégressivité.

Un suivi est mis en place auprès des collectivités et gestionnaires afin de discuter et de les conseiller dans la démarche. Les tarifs sont récupérés pour la plupart dans les rapports sur le prix e la qualité des services (RPQS) de l’eau et de l’assainissement. Ce qui permet de suivre l’évolution depuis l’approbation du SAGE.

  • Évolution des tarifs de l’assainissement collectif

La majorité des communes ont une part proportionnelle linéaire mais un abonnement. Les tarifs sont alors dégressifs.

  • Évolution des tarifs de l’eau potable

Différentes façons d’appliquer la tarification de l’eau sont observées. Certaines communes appliquent plusieurs abonnements adaptés aux usagers domestiques et industriels/agricoles en fonction de la taille des compteurs ou bien mettent en place une tarification sociale avec un coût moindre pour une faible consommation (0 à 100 m3).

 

Démarches d’économies d’eau dans les communes

De plus en plus de communes mettent en place une sensibilisation des usagers. Elle se fait principalement par le biais du bulletin communal.

La mise en place de politiques d’économies d’eau n’est pas encore très répandue sur le territoire. La réutilisation des eaux pluviales ou l’utilisation d’eaux alternatives n’est pas non plus très développée. Cependant, la réflexion sur de telles problématiques apparaît de plus en plus dans les projets d’aménagement urbain et les projets de réaménagement de bâtiments ou d’espaces publics existants.

Source : données 2015 issues des enquêtes auprès des acteurs locaux

 

Suivi de la consommation d’eau

Afin de développer les efforts d’économies d’eau sur le territoire, les collectivités sont incitées à développer une politique d’économies d’eau. Les collectivités réfléchissent également aux moyens d’optimiser les quantités d’eau utilisées pour l’arrosage des espaces verts et l’entretien des voiries (réutilisation des eaux pluviales, utilisation d’eaux alternatives…).

La consommation annuelle moyenne par abonné est en baisse notable depuis au moins 2007. Bien que cette baisse s’observe sur la quasi-totalité des communes du territoire du SAGE, la consommation annuelle moyenne par abonné est très variable d’une commune à l’autre (150 m3 pour Brest Métropole contre 67m3 pour Logonna-Daoulas). Cette disparité s’explique par la présence de gros consommateurs d’eau à proximité des centres urbains ou de l’existence d’habitations secondaires inoccupées pendant la moitié de l’année.

Source : données 2015 issues des RPQS Source : données 2015 issues des RPQS

 

Rendement des réseaux de distribution d’eau potable

En vue de réduire les fuites à partir des réseaux publics de distribution d’eau potable, les gestionnaires doivent programmer leur entretien et leur renouvellement de manière à :

- maintenir des rendements moyens annuels primaires de l’ordre de 80% en zone rurale et 85% en zone urbaine ;
- maintenir les indices linéaires de perte (ILP) tels indiqués dans le tableau ci-dessous.

En 2015, les ILP des réseaux du territoire du SAGE respectent les limites hautes fixées pour les zones urbaines, intermédiaires et rurales. Sur les communes à caractère plutôt rural, l’ILP reste inférieur à 2,5 m3/j/km. De même sur le territoire de Brest Métropole, l’ILP moyen est de 4,5 m3/j/km. Source : données 2015 issues des RPQS

Le rendement primaire du réseau de 85,2% sur le territoire de Brest Métropole est un peu faible pour un secteur à caractère principalement urbain. Les autres communes du SAGE ne respectent pas toutes les exigences de rendement (près de 20% des rendements inférieurs à 80%) ; le rendement le plus faible observé étant de 64 % sur Treflevenez. Source : données 2015 issues des RPQS

 

Syndicat de bassin de l'Elorn - Ecopôle - 2 Vern ar Piquet - 29460 DAOULAS - Tél. : 02 98 25 93 51 - Fax. : 02 98 25 93 53 - Mail : syndicatelorn@wanadoo.fr
Mentions légales |