Syndicat de Bassin de l'Elorn
Etablissement Public Territorial de Bassin
 

Le suivi de la qualité de l’eau

Le Syndicat de Bassin de l’Elorn réalise un suivi de la qualité de l’eau des cours d’eau de son territoire depuis 1995.

Ce suivi a permis de définir et de cibler les actions à mener, dans le cadre des contrats de bassins versants successifs, pour réduire les risques de pollution des eaux :

  • actions de réduction de la fertilisation ; engrais d’où sont issus les nitrates et l’azote
  • actions de réduction de l’utilisation des pesticides ; pesticides qui sont à la fois d’origine agricole et non agricole (collectivités, professionnels, particuliers)
  • actions pour limiter l’érosion des sols (programme Breizh Bocage notamment) ; érosion qui entraîne, suite aux pluies, des matières en suspension, de la matière organique, du phosphore et des pesticides vers les cours d’eau
 

Les Nitrates dans les principales rivières

Que ce soit dans l’Elorn, la Mignonne, le Camfrout ou la Penfeld, les taux de nitrates sont en baisse depuis une quinzaine d’années. Nitrates dans l'Elorn à Pont ar bled Dans l’Elorn à Pont ar bled, la concentration moyenne annuelle de nitrates est passée de 34 mg/l en 2011 à 27,7 mg/l en 2015, alors qu’elle était proche des 40 mg/l dans les années 1990. Flux de nitrates dans l'Elorn à Pont ar bled Les flux de nitrates, qui avaient augmenté ces 3 dernières années à Pont ar bled, ont considérablement baissé en 2015 et se rapprochent de l’objectif du SAGE de l’Elorn (3800 T/an en 2021). Nitrates dans les principales rivières On observe la même tendance globale à la baisse des concentrations de nitrates dans la Mignonne, le Camfrout et la Penfeld. Les taux de nitrates de la Mignonne et du Camfrout sont passés sous l’objectif du SAGE (22 mg/l en 2021) depuis plusieurs années et ceux de la Penfeld s’en rapprochent.
Ces résultats laissent espérer que l’objectif du SAGE soit atteint dans la Penfeld et l’Elorn d’ici 2021... mais rien n’est acquis.

 

Bilans annuels

Chaque année, le Syndicat de Bassin de l’Elorn réalise un bilan de la qualité de l’eau des cours d’eau de son territoire pour en évaluer l’évolution.

PDF - 335.3 ko
Bilan suivi analytique 2003
PDF - 559.5 ko
Bilan suivi analytique 2004
PDF - 1002.4 ko
Bilan suivi analytique 2005
PDF - 366.3 ko
Bilan suivi analytique 2006
PDF - 853.8 ko
Bilan suivi analytique 2007
PDF - 638.3 ko
Bilan suivi analytique 2008
PDF - 926.8 ko
Bilan suivi analytique 2009
PDF - 738.5 ko
Bilan suivi analytique 2010
PDF - 2.6 Mo
Bilan suivi analytique 2011
PDF - 7.6 Mo
Bilan suivi analytique 2012
PDF - 2.2 Mo
Bilan suivi analytique 2013
PDF - 5.6 Mo
bilan suivi analytique 2014

Carte des points de suivi {JPEG}

 

Les Nitrates dans les affluents de l’Elorn

Le suivi, mené de 1995 à 2007 sur l’ensemble des affluents de l’Elorn, a permis d’identifier les affluents les plus chargés en nitrates : Penguilly, Brézal, Justiciou et Forestic (en aval rive droite de l’Elorn).
Grâce, notamment, aux actions menées à travers les programmes de bassin versant, ces cours d’eau du nord de l’Elorn ont vu leur taux de nitrates diminuer considérablement en 10 ans (depuis 2005-2006).

JPEG - 106 ko
nitrates affluents rive droite Elorn

Un suivi de tous les affluents de l’Elorn a été réalisé en 2014 pour voir l’évolution de leurs concentrations en nitrates depuis 2007 : à l’instar des affluents en rive droite de l’Elorn, les taux de nitrates ont baissé dans tous les affluents.

JPEG - 149 ko
nitrates affluents Elorn 1995-2014
JPEG - 784.4 ko
carte nitrates affluents elorn 2004
JPEG - 779.8 ko
carte nitrates affluents elorn 2014
 

L’ammonium

La présence de piscicultures sur le cours moyen de l’Elorn et d’industries dans le secteur de Landivisiau (et, notamment, les rejets de leurs stations d’épuration) permet d’expliquer en grande partie la hausse des concentrations d’ammonium dans l’Elorn entre Sizun et Landivisiau, au-delà de la norme eau potable.
De même, la présence d’industries et de stations d’épuration sur la Penfeld permet d’expliquer les forts taux d’ammonium enregistrés ; taux qui sont, cependant, en baisse depuis une dizaine d’années.
Aux exutoires de l’Elorn (Parc Lagadec), de la Mignonne et du Camfrout, les taux moyens annuels d’ammonium sont, toutefois, proches de la norme eau potable (0,1 mg/l) depuis 2 ou 3 ans.

JPEG - 104.8 ko
ammonium dans les principales rivières
 

Les matières en suspension

Le suivi réalisé sur les bassins versants de la Rivière de Daoulas et du Camfrout en 2008 et 2009 a permis de mettre en évidence des apports plus importants de matières en suspension dans le Lezuzan, la Mignonne et le Lohan que dans le Camfrout. Matières en suspension dans la Rivière de Daoulas et le Camfrout {JPEG}
Depuis 2008, les apports de matières en suspension sont, globalement, en baisse dans les principales rivières du territoire d’actions du Syndicat de Bassin de l’Elorn. Cependant, une hausse des concentrations est constatée depuis 2012 dans la Penfeld.

JPEG - 98.3 ko
Matières en suspension dans les principales rivières
 

Les pesticides

Le suivi des cours d’eau du bassin versant, réalisé après une pluie d’au moins 10 mm en 24 heures, a permis d’apprécier l’évolution des molécules pesticides utilisées et des concentrations, parallèlement aux actions de réduction des pollutions par les pesticides menées dans le cadre du contrat de bassin versant.
Si certaines molécules ne sont plus retrouvées, d’autres, comme le glyphosate utilisé aussi bien dans la domaine agricole que non agricole, sont toujours retrouvées à des concentrations non négligeables dans les cours d’eau (de quelques dixièmes de µg/l à plusieurs µg/l, soit au-delà de la norme eau potable égale à 0,1 µg/l).

JPEG - 152.2 ko
Pesticides dans l’Elorn à Pont ar bled
 

Le suivi du Barrage du Drennec

Un suivi mensuel des nitrates, des orthophosphates et du phosphore total est réalisé depuis l’origine en amont (dans le Mougau et l’Elorn) et aval de la retenue du Barrage du Drennec, afin de surveiller, pour la préserver, la bonne qualité des eaux de l’amont du bassin versant de l’Elorn.

  • Les nitrates :
    Malgré des concentrations moyennes comprises entre 20 et 25 mg/l dans le Mougau, la retenue du Drennec est a priori relativement préservée des phénomènes d’eutrophisation, avec une moyenne de 7 à 10 mg/l.
    D’autant plus que les concentrations sont, comme sur l’ensemble du bassin versant, en baisse depuis le milieu des années 90. Cette baisse est, cependant, moins marquée que dans des secteurs plus chargés, en lien sans doute avec l’homogénéisation des pressions d’épandage amenée par les programmes réglementaires.
    JPEG - 135 ko
    Nitrates au barrage du Drennec
  • Le phosphore total et les orthophosphates :
    Les taux moyens de phosphore total et d’orthophosphates sont relativement stables depuis une vingtaine d’années en amont et aval du Barrage du Drennec. Le paramètre phosphore est cependant très difficile à suivre et interpréter du fait de résultats d’analyses souvent en-dessous du seuil de quantification des laboratoires. Les valeurs sont donc très faibles, mais ne garantissent pas pour autant l’absence de blooms phytoplanctoniques ; ces développements algaux, favorisés par le phosphore en eau douce, consomment en effet immédiatement le phosphore disponible, qui peut être relargué par les sédiments du lac.
    Le suivi du phosphore total montre également une stabilité générale, avec des concentrations inférieures à 0,05 mg/l. Lors d’un suivi spécifique réalisé en 2012 suite à l’observation d’une efflorescence de cyanophytes, des concentrations de 0,1 à 0,5 mg/l ont été enregistrées dans le Mougau (lors d’épisodes de crues, le phosphore particulaire étant transféré par ruissellement) et au fond du Lac (correspondant à des relargages des sédiments et aux cellules de phytoplancton elles-mêmes).
    JPEG - 157.9 ko
    Phosphates au barrage du Drennec
JPEG - 138.4 ko
Phosphore total au barrage du Drennec
 

Syndicat de bassin de l'Elorn - Ecopôle - 2 Vern ar Piquet - 29460 DAOULAS - Tél. : 02 98 25 93 51 - Fax. : 02 98 25 93 53 - Mail : syndicatelorn@wanadoo.fr
Mentions légales |